Actu/Infos,  Arts

Tuner un peintre anglais ! Erotique ? Livre d’Alain Jaubert sur le peintre vient de paraître.

Turner dessinait énormément. Dans une journée, il pouvait peindre une église et une femme dénudée. Il peignait finalement son environnement car il a fréquenté auberges de petite vertu et lieux libertins.

 

Reportage : L.de la Mornais, L.Calmus, A. Philippi.

John Mallord William Turner, peintre adulé par les Anglais et le monde entier pour ses célèbres marines et la lumière si particulière baignant ses paysages, avait aussi une œuvre érotique cachée.

C’est ce que met en lumière Alain Jaubert dans un livre qui vient de paraître chez Cohen et Cohen : « J.M.W. Turner. Les carnets secrets ». Des carnets précieusement conservés à la Tate Britain de Londres.

carnets_secrets_de_turner

Dans son ouvrage, Alain Jaubert raconte les conditions dans lesquelles ces carnets érotiques ont été retrouvés, la légende des « dessins brûlés ». Il présente aussi, pour la première fois en France ces dessins parfois très obscènes qui gênent même les employés de la Tate : « Les gens sont intéressés par ces dessins figuratifs et érotiques, déclare l’une des employés mais ce n’est pas vraiment son meilleur travail. »
 vlcsnap-2016-11-07-12h11m48s020
Et si vous ne connaissez pas bien Tuner voyez ce film qui lui est consacré.

[sgmb id= »1″]

Colore la vie. Etre pensif et créatif...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

non venenatis Donec dapibus nunc quis, accumsan vulputate, suscipit sit elit. felis