Arts

Nicolas de Staël le peintre russe Art moderne à découvrir

Pour Nicolas de Staël, la peinture est une « matière vivante et relation au monde ».

NICOLAS de STAEL portrait Painting by Ann Abel Iseux

La peinture de Nicolas de Staël, son combat avec la matière, s’inscrit dans cette histoire du matériel et de l’immatériel dans l’art moderne. Sa pâte rugueuse et charnelle s’étire, se dilue, se fait opalescence à la fin de sa vie. Certaines de ses dernières toiles, aussi “figuratives” soient-elles, ne sont-elles pas le signe d’un passage du matériel à l’immatériel?

Si la matière est bien au cœur de la problématique staëlienne, elle est une préoccupation commune aux peintres des années 50, de Dubuffet à Soulages, dont certains – et Staël lui-même – furent regroupés sous le nom d’Ecole de Paris.

Refusant les étiquettes et les courants, tout comme Georges Braque qu’il admire, il travaille avec acharnement, détruisant autant d’œuvres qu’il en réalise.

A découvrir quelques toiles Art moderne 

En 1952, se manifeste, hors de toute opposition volontaire entre abstraction et figuration, une convergence avec le réel . Staël, se refuse à déguiser son émotion, et va bientôt l’assumer librement. à partir de 1952 il peint quelques-unes de ses meilleures toiles

 

Il passe beaucoup de son temps dans le Sud de la France à Ménerbes,(Vaucluse) puis Antibes Ses dernières peintures sont plus fluides. Sa technique se modifie, la pâte épaisse et sombre de ses débuts devient plus fluide et plus colorée, il dépouille ses formes, porte parfois les tons à leur paroxysme (les musiciens1952), amenant le tableau à un état de tension presque insoutenable. Une soif de création, le désir de l’absolu le hantent

Qui est Nicolas de Staël ?

Nicolas de Staël  baron Nicolaï Vladimirovitch Staël von Holstein, en russe Николай Владимирович Шталь фон Гольштейн), né le à Saint-Pétersbourg, mort le à Antibes, est un peintre français originaire de Russie, issu d’une branche cadette de la famille de Staël-Holstein.

Nicolas de Staël meurt à 41 ans en se jetant de la terrasse de l’immeuble où il avait son logement et un de ses ateliers d’Antibes. Il est enterré dans le cimetière de Montrouge.

[sgmb id= »1″]

Colore la vie. Etre pensif et créatif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

facilisis dolor. consectetur accumsan elementum ut ut mattis