Actu/Infos,  Divers(écologie,innovation..)

Que va faire l’Europe contre Monsanto ?

Affaire des Monsanto papers

29 DÉPUTÉS EUROPÉENS INTERPELLENT JEAN-CLAUDE JUNCKER

Extraits de la lettre des 29 députés :

Compte tenu de tous les éléments susmentionnés et des propriétés mortelles du glyphosate, nous vous invitons, en tant que président de la Commission européenne, à assurer la crédibilité des institutions et des agences de l’UE.

1 / En ce qui concerne le glyphosate, prendre toute mesure d’urgence nécessaire pour garantir la protection immédiate de la santé publique – y compris la santé au travail – et de l’environnement, sur la base du règlement (CE) n ° 1107/2009;

7/ D’enquêter pleinement sur la question de savoir si Monsanto a délibérément falsifié des études sur la sécurité du glyphosate et, si les faits sont établis, prendre des mesures juridiques appropriées contre l’entreprise.

****************

A la suite d’une action intentée contre Monsanto, la justice fédérale américaine a déclassifié, jeudi 16 mars, plus de 250 pages de correspondance interne de la firme agrochimique, montrant que cette dernière s’inquiétait sérieusement, dès 1999, du potentiel mutagène du glyphosate, principe actif de son produit phare, le Roundup, et molécule phytosanitaire la plus utilisée au monde.

Une vérité qui dérange le Monstre Monsanto de l’agrochimie 

Pour Monsanto, l’affaire est cruciale : le Roundup est la pierre angulaire de son modèle économique, fondé sur la vente liée de ce pesticide et des cultures transgéniques capables de le tolérer.

Et si Bayer décidait de ne pas racheter Monsanto ? Ce qui semblait impossible il y a encore quelques jours devient envisageable. Pourquoi ? Parce que les doutes sur la dangerosité du Roundup, produit phare de Monsanto, se muent en vérité. Et que cette vérité est tout simplement monstrueuse. La culpabilité de la firme de Saint-Louis (Missouri) devient chaque jour plus évidente. Un signe qui ne trompe pas : le groupe Bayer a refusé de s’exprimer sur ces dernières révélations.

« On a pas de scrupules chez Monsanto »

Interrogé par Le Monde, Monsanto rappelle que toutes les agences réglementaires considèrent le glyphosate comme sûr et conteste la classification de l’Organisation mondiale de la santé, qui l’estime mutagène et cancérogène probable pour l’homme. !!!!!!!!!!!!!!

Les révélations des « Monsanto Papers » confirment l’urgence de protéger les citoyens, les consommateurs, les agriculteurs. 

Voir le site du député européen Guillaume Balas www.guillaumebalas.eu

Guillaume Balas, né le à Rillieux-la-Pape (Rhône), est un homme politique français, membre du Parti socialiste (PS). (wikipedia)

[sgmb id= »1″]

Colore la vie. Etre pensif et créatif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

lectus quis risus. commodo mi, tempus non pulvinar justo Donec odio sit