Actu/Infos

Les Ajumma les sexagénaires de la Corée du sud

La Corée du sud a ses baby-moomeuses : les  « Ajumma »

Des sexagénaires sans-gêne ! oups ! En Corée, il y a ce qu’on pourrait appeler un genre à part : les Ajumma.

Au sens le plus strict du terme, cela désigne une femme mariée qui a eu son premier enfant. Mais au sens courant, c’est plutôt une femme de plus de 45-50 ans qui a une attitude disons… particulière!

Elles ont connu les guerres, la faim, la misère, le mari roi, les enfants rois, la révolution technologique.
Il ne faut pas oublier qu’une Ajumma a supporté beaucoup de contraintes dans sa vie de femme : obligation d’être physiquement irréprochable, d’être une bonne épouse, une bonne mère, se plier aux exigences de ses aînés et surtout de sa belle-mère…
Bref elles ont beaucoup donné, supporté, subi. Maintenant elles sont les reines de la Corée du sud, parfois insupportables mais très respectées.

 

Lors d’un premier voyage en Corée du Sud, ce qui surprend le plus souvent le voyageur étranger sont ces femmes d’un âge avancé, portant souvent une casquette sur des cheveux permanentés ou pas. Un look coloré, décalé, sans recherche de beauté.

Les Ajumma prennent leur revanche sur la vie, sur la société coréenne. Après nous la déluge, profitons enfin du temps qui passe.
Anecdote : Lorsque l’Ajumma arrive devant une file d’attente (resto, guichet, etc..), elle ne fait pas la queue comme tout le monde… ben non, voyons ! Elle ne se gêne pas pour passer devant tout monde, et gare à celui qui ferait une réflexion (la plupart des gens font comme s’ils n’avaient rien vu, de peur de subir les représailles Ajumma)
Elles ont donné, donné, maintenant elles prennent.
Et n’allez pas faire des remarques. Vous seriez très mal vu par tout le monde.
Commentaires fermés sur Les Ajumma les sexagénaires de la Corée du sud

Colore la vie. Etre pensif et créatif...

libero. Lorem amet, justo Aliquam dictum