Actu/Infos,  Littérature

Le Prix littéraire Médicis est décerné à Ivan Jablonka

« Laëtitia a été maltraitée, accoutumée à vivre dans la peur, et ce parcours de violences éclaire à la fois sa fin tragique et notre société tout entière : un monde où les femmes se font harceler, frapper, violer, tuer ».

xvmc910d550-a0f9-11e6-b05c-6ce3347ff8da

http-%2f%2fo-aolcdn-com%2fhss%2fstorage%2fmidas%2fde9b55fa2a67dc53a574e065f4cd1839%2f204536643%2f129120_couverture_hres_0

Le prix Médicis fondé en 1958 par Gala Barbisan et Jean-Pierre Giraudoux est remis chaque année au restaurant « La Méditerranée » situé place de l’Odéon, dans le VIe arrondissement de Paris.

Ivan Jablonka a reçu mercredi 2 novembre le prix Médicis pour son récit-enquête « Laëtitia ou la fin des hommes » paru aux éditions Seuil. Il succède ainsi à Nathalie Azoulai, lauréate 2015, récompensée pour son roman « Titus n’aimait pas Bérénice ». (source Marine Chassagnon)

« Ivan Jablonka a rencontré les proches de la jeune fille et les acteurs de l’enquête, avant d’assister au procès du meurtrier en 2015. Il a étudié le fait divers comme un objet d’histoire, et la vie de Laëtitia comme un fait social. Car, dès sa plus jeune enfance,

Laëtitia a été maltraitée, accoutumée à vivre dans la peur, et ce parcours de violences éclaire à la fois sa fin tragique et notre société tout entière : un monde où les femmes se font harceler, frapper, violer, tuer », résume son éditeur.

[sgmb id= »1″]

Colore la vie. Etre pensif et créatif...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

neque. Lorem suscipit elit. in velit, dapibus ante. eget