Insolite

Il est où le bonheur ? au Bhoutan, le pays du bonheur national brut : « BNB »

Le Bhoutan est un tout petit pays, avec ses 47 000 km² sa taille est comparable à celle de la Suisse, enclavé entre les deux géants que sont l’Inde et la Chine, au coeur de l’Himalaya. Ses 750 000 habitants font des envieux puisque dans le monde entier, le Bhoutan est connu pour être le pays du Bonheur.

Timphou la capitale ne ressemble en rien aux autres capitales du monde : pas de buildings, pas de panneaux publicitaires, pas de Mac Do, pas de stade accueillant des milliers de supporters en furie et pas un seul feu rouge

Le pays inventeur du BNB, le Bonheur National Brut

Ainsi, au Bhoutan, on a décrété que le bien-être spirituel et émotionnel devait être la priorité. D’ailleurs, pas une journée d’école ne commence sans la séance de méditation matinale.

jigme-singye-wangchuck
Jigme Singye Wangchuck. Photo : Travelbhutan.com

Le 4ème roi de la dynastie Wangchuk invente dans les années 1970 cette formule qui fait la réputation du Bhoutan aujourd’hui : le BNB pour le Bonheur National Brut. Après avoir observé les autres pays, Jigme Singye Wangchuck se rend compte que ce ne sont ni la prospérité, ni le développement économique qui apportent la joie aux peuples. Pour lui, le développement doit se faire autrement.

Mais justement, comment parler d’objectivité quand il s’agit du bonheur ?

Car le bonheur, s’il représente quelque chose que tout le monde recherche, quels que soient sa culture ou son cadre de vie, est une valeur des plus subjectives. La réponse, c’est le Centre d’études bhoutanaises qui tente de la donner en expliquant que le bonheur est certes une expérience individuelle mais qui est générée collectivement.

Pour calculer ce BNB, 33 grands indicateurs sont regroupés en 9 domaines avec parmi eux la santé psychologique, la vitalité communautaire ou l’utilisation de son temps (en effet, la façon dont on gère les 24h d’une journée – temps de travail, temps de détente et repos, temps avec ses proches, etc. – peut influencer considérablement sa perception du bonheur).peinture-roche-bhoutan

 Très peu pris au sérieux à ses débuts, le BNB suscite aujourd’hui l’attention du monde entier. L’ONU a même décrété en 2012 la journée du 20 mars, comme journée internationale du bonheur.

Ainsi, la protection de la culture et de l’environnement priment sur la richesse matérielle : le BNB est plus important que le PNB.

Côté sombre du Bhoutan.drapeau-bhoutan

L’histoire du Bhoutan est aussi celle des ethnies qui le peuplent : on dénombre 25 groupes ethniques au pays du Bonheur.
La langue officielle des Botia, le dzongkha, est devenue langue nationale. Seule la religion bouddhiste est autorisée, interdisant toute cérémonie hindoue en public. Tout ce qui caractérisait les Lhotsampa est devenu illégal : les livres népalais ont été brûlés, et les écoles lhotsampa ont été fermées, ainsi que les temples hindous.

New Delhi a donc stoppé toutes les subventions sur le gaz domestique et l’essence, ce qui a eu pour effet immédiat de faire flamber les prix et d’aggraver les difficultés économiques du Bhoutan. Aggraver car en 2012, le pays essuyait déjà une crise du crédit.

Derrière la façade du BNB se cache donc une toute autre réalité : consommation de drogue et d’alcool, effritement du tissu social traditionnel. La jeunesse ne croit plus en cet indice du bonheur et l’a clairement fait savoir en confiant le pouvoir au parti démocratique.

(source consoglobe)

[sgmb id= »1″]

Colore la vie. Etre pensif et créatif...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ipsum facilisis massa Curabitur et, amet, id, eleifend quis, libero ut felis