Culte,  Musique

Edith PIAF, la vraie, qui n’a rien regretté. Nostalgie.

*J’AIME*

La chanteuse française la plus connue aux Etats-Unis et dans le Monde entier.

Beaucoup de ses chansons ont été traduites et chantées par les plus Grands Artistes.

Ecoutez l’anglais parfait d’Edith Piaf invitée dans une émission de télévision « The Ed Sullivan Show « 

Mon manège à moi (1959)« …pour qui elle se prend la terre.. » tu me fais tourner la tête…. »

Milord (1959)…. « Look at me milord… »

La vie d’Edith Piaf fut brève et intense, le destin la rattrapant toujours lors de brefs instants de bonheur.

Jusqu’à la fin de sa vie, Piaf sera professionnellement comblée. Elle vivra pour son public quitte à s’épuiser sur scène. En 1958, un nouvel accident avec son amant de l’époque, Georges MOUSTAKI, la fragilise.

A partir de ce moment, elle se fera plus discrète. En 1961, elle revient néanmoins sur scène pour sauver la célèbre salle parisienne, l’Olympia, de la faillite. Elle y livre son dernier testament « Non, je ne regrette rien » et, épuisée, s’écroulera sur scène à de multiples reprises.

A l’été 1961, elle rencontre le dernier homme de sa vie, Théo SARAPO, un jeune chanteur grec de 26 ans. Elle l’épouse l’année suivante.

Edith Piaf décède le 10 octobre 1963 dans sa résidence du sud. Elle n’a que 47 ans mais les excès et les souffrances de la vie lui en donnent 20 de plus. Toute son existence, Piaf aura vécu pour les autres, pour son public, pour ses amants. Elle a tout donné et reste encore aujourd’hui l’une des plus grandes voix de la chanson française. Piaf est sans conteste l’artiste féminine qui aura le plus marqué le XXème siècle, tant par la grandeur de sa voix que par son destin des plus tragiques.

La « môme » n’aura jamais su se guérir des blessures de l’enfance et des désillusions de l’amour. Elle a dédié sa vie à son public, sa relation la plus fidèle et la plus sincère. Le patrimoine laissé par Piaf est immense et nombre de ces chansons à l’image de « La vie en rose« , de « L’hymne à l’amour » ou de « Non, je ne regrette rien » demeurent encore dans l’inconscient collectif.

Née à Paris le 19/12/1915 ; décédée à Plascassier, Alpes Maritimes (France) le 10/10/1963.

 

[sgmb id= »1″]

Colore la vie. Etre pensif et créatif...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.