Actu/Infos

BD. Marie-Antoinette en manga

Marie- Antoinette 

– La jeunesse d’une reine-

racontée en manga par Fuyumi Soryo,

De quoi ça parle ?

De la rencontre entre Maria-Antonia, la jeune archiduchesse d’Autriche, avec son futur époux, Louis-Auguste, dauphin de France. Un déracinement violent pour cette adolescente, contrainte à 14 ans de s’unir à un homme qu’elle n’a jamais vu dans le but de sceller l’entente entre les deux pays. C’est cette plongée dans la cour de Versailles, figée dans ses codes et dans ses convenances qui nous est racontée à travers les yeux de la jeune fille.

On découvre une Maria-Antonia au tempérament espiègle, propulsée au centre d’une cour dont elle ne comprend pas les codes, mais dont elle pressent déjà qu’ils sont d’un autre âge. Elle y fera souffler un vent de fraîcheur, épinglant au passage quelques-uns de ses intrigants, dont la célèbre comtesse du Barry, dernière favorite du roi Louis XV. 

Même si la relation entre Marie-Antoinette et Louis-Auguste est probablement romancée, l’ensemble est rigoureusement documenté, toutes les scènes décrites dans Marie-Antoinette ayant été validées par le conservateur général du patrimoine des musées du château de Versailles. Une rigueur appliquée à l’architecture, aux décors et aux costumes, tous reproduits avec la précision qui caractérise le travail de Fuyumi Soryo.

Fait exceptionnel pour un manga, l’ouvrage est publié en France en avant-première, juste avant le Japon

Le Japon est certainement le pays, hors de France, où la figure de Marie-Antoinette est la plus populaire, notamment à travers le personnage conçu par Rieko Ikeda dans un autre manga, « La rose de Versailles », paru pour la première fois au Japon en 1972.

[sgmb id= »1″]

 

 

 

 

Colore la vie. Etre pensif et créatif...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.